Forum des Etudiants et Lauréats de l'ENCG SETTAT


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i3mil li9akherateka ka9anaka tamoutou ghada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*marwa
Super utilisateur


Nombre de messages : 101
Localisation : casablanca
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: i3mil li9akherateka ka9anaka tamoutou ghada   Ven 9 Déc - 5:29

Il était 4 h du matin

Lorsque la mort frappa à la porte.

Qui est-ce ? S'écria l'homme hébété.

Je suis Izraël. Laisse-moi donc entrer!

Alors l'homme se mit à trembler,

Comme pris d'une fièvre subite.

Il cria à sa femme endormie :

Ne le laisse pas me prendre la vie !


S'il vous plaît, O Ange de la mort !

Laissez-moi, je ne suis pas encore prêt.

Ma famille vit à mes dépens,

De grâce, ton acte suspend .


Déjà l'ange de la mort se tenait au seuil de sa porte.

Ô mon ami, l'ordre d'Allah ne peut être différé,

Prépare-toi,

pour la tombe,

C'est pour maintenant.


Je te couvrirai d'or,

Mais épargne-moi la tombe sombre.


Pourquoi as-tu peur, ô homme, de mourir selon le voeu d'Allah ?

Viens, souris-moi et ne t'attriste point,

Soit heureux de revenir vers Lui.


Ô ange j'ai honte de moi, je n'avais pas le temps de penser à Allah,

Du matin au soir, je faisais ma richesse sans pensée pour ce moment.

Aux ordres d'Allah, je n'ai point obéi,

Tout comme jamais, cinq fois par jour, je n'ai prié.

Les "Ramadhan" venaient, les "Ramadhan" passaient,

Mais toujours sans mon repentir.

Le Hajj fut déjà Faraz sur moi,

Mais de mon argent, je ne voulus point me départir.

La charité, j'ignorais,

Mais l'usure et l'intérêt, je m'en accaparais.

Mes engagements, j'oubliais.

L'administration, je craignais,

De ma foi, j'avais honte.

Le blâme des mécréants m'effrayait.

La détresse de mes frères m'ennuyait.

Les artifices de ce monde m'attiraient.

Les mécréants, j'imitais,

Le champagne et le vin, j'appréciais.

Les femmes m'attiraient.

Malheur sur moi !

Ô ange, accorde-moi donc un sursis.

J'ai peur, dit l'ange, que ce moment soit le dernier de ta vie.

Ne sais-tu pas, qu'à la mort, goûtera chaque âme ?

Tu as vécu dans ce monde et tes parents tu as négligé,

Tandis que le mendiant, affamé, tu repoussais.

Tes filles chantent et dansent dans les boîtes de nuits.

Tes fils se sont perdus avec des femmes sans vertu ni foi.

Au lieu de procréer des musulmans,

Tu as fait de tes enfants des mécréants.

Riches, mais si pauvres !

L'appel du muezzin, tu ignorais,

Tout comme le Coran t'est étranger.

Tes promesses ne furent jamais tenues,

Et ton arme favorite était la calomnie.

Tes employés, tu sous-payais,

Et le fruit de leur travail, tu récoltais,

Jamais partagé avec le pauvre ou l'orphelin.

Les malades tu fuyais la compagnie.


Ô ange de la mort,

Je sais, j'ai honte

Que n'ai-je reçu de ta part,

Des signes, quelques avertissements,

De cette mort si imminente !

Âme misérable, le Créateur y a pourvu.

Point donc ne L'insulte, Il est parfait.

Mais à Ses signes tu restais sourd et aveugle.


Tes cheveux blancs t'annonçaient le retour...

Ta vue faiblissante t'annonçait le retour...

Ta force qui s'étiole t'annonçait le retour..

Ton échine recourbée t'annonçait le retour...

Voilà des avertissements suffisants,

Pour des gens qui réfléchissent !

Mais ta préoccupation se confinait à ce monde.


Puisque le Coran tu as ignoré,

Sache au moins alors, qu'il y était écrit

Que ce monde n'est qu'un éclair devant l'éternité.

Mais les avertissements du

Coran, tu as dédaigné!

Cesse de pleurnicher, O humain!

Vers ton Créateur sera ton retour,

Car ton âme je la prends maintenant.

Le répit m'est interdit.


Un cri de l'homme et sur le sol il s'affaissa.

Son corps immobile, son visage éteint.

Il semblait se reposer, du sommeil éternel.

Son corps ne pouvait simplement plus exprimer

La douleur alors toujours intense de l'âme qu'on arrache.

La vie, des fois, peut réserver des surprises, mais jamais la

mort.

Car enfin, chacun sait bien, qu'il est né... pour un jour, mourir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HAJA
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: i3mil li9akherateka ka9anaka tamoutou ghada   Ven 9 Déc - 8:12

salam alayekom, jazaka allaho khayeran pour ce message, on a besoin de dikra si souvent. merci bcp. et que Allah soit avec nous ds notre vie et notre mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*marwa
Super utilisateur


Nombre de messages : 101
Localisation : casablanca
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: Re: i3mil li9akherateka ka9anaka tamoutou ghada   Sam 10 Déc - 8:42

oui t as raison on a tjrs besoin de dikra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fulgura_v12
Bavard
Bavard


Nombre de messages : 71
Age : 31
Localisation : L3alia
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Soufrance de la mort.   Ven 23 Déc - 12:48

Merci pr ces mots qui nous souviennent bien de ce qui peut nous arriver malheureusement! Allah y7fedna wy7fed ljami3!
Ci-desous je vous ai choisit ce qui nous attend après l'enlévement de nos ames et l'enterement de nos corps!!
اللهم يسر حسابنا و يمن كتابنا

....LES QUESTIONS DES 2 ANGES

Imagine lorsque ton coeur se transportera de joie et d'allégresse ou bien
s'emplira de tristesse et de larmes, alors que tu te trouveras piégé dans la
tombe, fosse au fond terrifiant, saisi par l'apparition effarante des deux
anges et leurs questions au sujet de ta foi en ton Seigneur. Tu célébreras,
d'une voix ferme, la Gloire de ton Seigneur ou bien tu resteras perplexe,
dans le doute et déconcerté.

Imagine la voix de ces deux anges quand ils t'appelleront et te feront
asseoir à même le sol pour te contraindre à écouter leurs questions.

Imagine-toi, assis dans l'exiguïté de la tombe, alors que ton linceul aura
été rabaissé jusqu'au niveau de tes reins et que le coton de tes yeux sera
tombé à tes pieds.

Imagine cette scène et fixe ton regard hagard sur leurs vivantes présences
et l'énormité de leurs corps. Si tu les vois dans leur aspect bienveillant,
la certitude du succès et du salut gagnera ton coeur. Mais si tu les vois
dans leur aspect hideux, la certitude de la perdition et de la ruine
dominera ton coeur.

Imagine cette scène et fixe ton regard hagard sur leurs vivantes présences
et l'énormité de leurs corps. Si tu les vois dans leur aspect bienveillant,
la certitude du succès et du salut gagnera ton coeur. Mais si tu les vois
dans leur aspect hideux, la certitude de la perdition et de la ruine
dominera ton coeur.

Imagine leurs voix, le ton de leurs paroles et de leurs questions. C'est
alors que tu connaîtras l'affermissement venu de la part de Dieu, s'Il
t'affermit. Ou ta perplexité et ton égarement s'Il t'abandonne à toi-même.
Imagine ta réponse aux anges, fait de certitude ou d'hésitation et
perplexité.


---------------------------------------------------------
....LA VISION DE PARADIS ET DE L' ENFER

Imagine l'accueil de ces anges, porteurs de joie, si Dieu t'a affermi ; les
coups qu'ils donneront, de leurs pieds, sur les parois de ta tombe qui
s'ouvrira ainsi sur le Feu, promis à l'âme faible.

Puis, imagine ce Feu aux flammes incandescentes et la parole de ces anges,
porteurs du Décret divin. Tu verras ce que Dieu t'a épargné. A cette vue, la
joie et l'allégresse de ton coeur s'accroîtront, et tu auras ainsi la
certitude de ta délivrance du Feu.

Imagine les coups que les deux anges donneront de leurs pieds sur les parois
de ta tombe qui s'ouvriront et te feront découvrir le Paradis avec ses
ornements et ses bienfaits. Ils te diront: « Ô serviteur de Dieu ! Regarde
ce que Dieu ta préparé : C'est là ta demeure et c'est là ton devenir ».

Imagine la joie de ton coeur et ton allégresse quand tes yeux verront les
délices du Paradis et la splendeur de son royaume, et quand tu apprendras
que cette félicité et cette splendeur, t'ont été destinées.

Dans le cas contraire, imagine, si tu es écarté de la vision du Paradis, que
tu entendes les deux anges te dire: « Regarde ce dont Dieu le Très-Haut t'as
privé ». Quand tes yeux verront le Feu, ces anges te diront: « Regarde ce
que Dieu a préparé pour toi. C'est là ta demeure et c'est là ton destin ».

En ce monde, prends conscience de l'immensité de ce danger, de l'angoisse et
du tourment qui t'accableront jusqu'à ce que tu saches lequel des deux états
sera le tien dans la tombe. Puis, prends conscience de l'anéantissement et
du malheur qui s'ensuivront. Tes articulations seront tranchées, tes os ne
seront plus que poussière et ton corps sera complètement décomposé. Par
contre, le tourment ou la joie ne quitteront pas ton âme, en attendant, au
Jour de la résurrection, de subir la Colère de Dieu et Son châtiment ou bien
d'être pleinement satisfait de Son agrément et de Sa récompense. Dans cette
perspective, ton âme attend l'Amonce de ton rang au Paradis ou de ton séjour
dans le Feu.

Ô combien seront amers les gémissements de ton âme et tes lancinantes
angoisses ! Ô combien sera-t-elle empressée dans sa joyeuse attente de
l'Heure où le nombre de morts parviendra à son terme et où la terre et les
cieux se videront de leurs habitants et deviendront inanimés après avoir été
en perpétuel mouvement. Aucun bruit ne se fera plus entendre et personne ne
sera plus en vie. Il ne demeurera que l'Omnipotent, le Très-Haut, l'Eternel,
l'Unique, Seul avec Sa grandeur et Sa majesté. Puis, ton âme se fera surprendre par l'Appel de l'Hérault et toutes les créatures avec toi. Vous
allez comparaître, tous ensemble, vils et impuissants, devant Dieu, le
Tout-Puissant.


tiré de : http://aslama.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i3mil li9akherateka ka9anaka tamoutou ghada   Aujourd'hui à 9:16

Revenir en haut Aller en bas
 
i3mil li9akherateka ka9anaka tamoutou ghada
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» blague

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Etudiants et Lauréats de l'ENCG SETTAT :: SHARE AREA :: Fun-
Sauter vers: